31072010

 

 

 

Cliquez sur :

 

le bodysurf apporte plus de plaisir que le surf…

bodysurf02xl1.jpg

 

 

 

PAGESACCUEIL




Bodysurf wipe out !!

23042010

 

 

 

WIPE OUT !!!!

 

Ah, Ahh, Ahhh …. Oh, ooOOOh !!!

 

 

Un wipe-out, c’est quand vous chutez dans la vague.

Attention aux risques d’accidents !

 

SOURCES PHOTOS : cliquez dessus.

 

surfposters14019550.jpg

 

 

js01srfwipeoutwidewebfuckkkk.jpg

 

 

totalwipeout.jpg

 

jonesa4g7474chopes1.jpg

 

mmw86.jpg

 

VISITEZ « WIPE OUT » de BODYSURF SPIRIT

090406brunobodysurf1.jpg

SOURCE :  http://bodysurf64.free.fr/CREW_BODYSURF_SPIRIT.html

 

 

Bodysurfing Wipe-Out, 3 Bodysurfers get crushed!!!

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Bodysurf wipeout at Waimea Shorebreak, Fred David

Image de prévisualisation YouTube

 

 

VOIR AUSSI :  Accidents de surf…Fred DAVID

 

 

 

PAGESACCUEIL

 




Nouveau logo !

14042010

 

 

 

LOGO POUR LE FUN !

 

img0653.jpg

 

 

 LOGO OFFICIEL !

 

logobodysurfgv.bmp

 

 

DESSIN D’ORIGINE !

 

img047.jpg

 Copyright © 2010 | Guillaume Verspieren

 

 Que pensez-vous du logo officiel ?

 

 

 

ACCUEIL  -  ARTICLES  -  PAGES  -  LIENS 

 




Jeux vidéo de bodysurf !

13042010

 

 

 

Imaginez-vous un jeu vidéo de bodysurf proche de la réalité?

Original, n’est ce pas ?

 

JUSTE POUR RIRE !!

Just Cause 2 Involuntary body surfer

Image de prévisualisation YouTube

 

 

VOIR AUSSI : Bodysurf tracté ! (cliquez)

 

 

surfplanet.jpg

Source :  cliquer sur la photo

 

 

PAGESACCUEIL

 




WEDGE (Newport Beach)

8042010

 

 

 

Giant surf at the Wedge (Newport Beach, CA)
July 24 & 25, 2009

Image de prévisualisation YouTube

 

 Giant surf at the Wedge (Newport Beach, CA), shot during an epic south swell on July 24 & 25, 2009. Waves sized in excess of 25 feet, created dangerous conditions at this world renowned bodysurfing break. A small number of bodysurfers, bodyboarders and surfers rode the Wedge during the swell. Tragically, one bodysurfer died in the massive surf, despite heroic efforts by Wedge Crew, Point Panics (HI) bodysurfers and Newport Beach lifeguards, to save him.

 

 

 VOIR AUSSI : VOS SPOTS !

 

D'après vous, quel est le spot idéal pour bodysurfer ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
 

 

5149171092fddb7d24.jpg

Source : cliquer sur la photo

 

 

PAGESACCUEIL

 




Les dauphins

5042010

 

 

 LES DAUPHINS

dauphins.jpg

Source : cliquer sur la photo


Human-dolphin altruism -
L’altruisme entre homme et dauphin

 Image de prévisualisation YouTube

 

 

 cousteaucontent 30 octobre 2008 — 

- Depuis des siècles, la tribu des Imraguens compte sur les dauphins pour pousser dans leurs filets les bancs de mulets. A l’aide d’anciens rituels, ils les appellent en tapant dans l’eau pour simuler le bruit généré par le saut d’un poisson. Ceci fait finalement venir les dauphins qui poussent les mulets devant eux. Mais il est possible que les dauphins comptent aussi sur les pêcheurs pour leur organiser ce festin, dans un jeu spectaculaire de coopération entre les espèces. L’homme et le dauphin partagent la planète bleue et ses ressources.

 

 

Le dauphin est vraiment surprenant, l’animal le plus intelligent !

Voir les liens ci-dessous.


 

 VOIR AUSSI : LE DAUPHIN (page) - LE REQUIN

 

 

PAGESACCUEIL




Boucan bodysurf

4042010

 

 

 

 Boucan beach (La Réunion)

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 VOIR AUSSI : VOS SPOTS !

 

 

D'après vous, quel est le spot idéal pour bodysurfer ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
 

 

0000boucaninside.jpg

Source : cliquer sur la photo

 

 

PAGESACCUEIL

 




Comment faire du bodysurf ?

1042010

 

 

 

Bodysurf_Lajolla

 SOURCE : Wikipédia (vous cliquez)

 

Le bodysurf..

cest du surf sans planche. Le surfeur se laisse porter par les vagues en utilisant son corps pour se diriger. C’est un sport qui permet un maximum de sensations une véritable fusion avec la vague et l’océan. Quelques conseils pour faire du bodysurf.

 

Étapes de réalisation

  1. Prenez contact avec une école de bodysurf qui vous proposera des formations adaptées.
  2. Assurez-vous que les moniteurs possèdent tous le Brevet d’Etat d’Educateur Sportif Surf ou d’une qualification spécifique surf et/ou bodyboard. Ils doivent tous être diplômés du B.N.S.S.A. (Brevet National de Secourisme et Sauvetage Aquatique).
  3. Si vous êtes débutant, vous serez orientés vers une pratique dans des vagues lisses non déferlées.
  4. Si vous êtes plus expérimenté, le moniteur vous accompagnera plus au large en vous expliquant les points de vigilance pour surfer en sécurité le plus de vagues possibles avec des objectifs de progrès.
  5. Un stagiaire va surfer en général des vagues de 50 à 150 cm.
  6. Pour profiter au maximum du bodysurf, vous devez avoir une bonne condition physique et une bonne connaissance technique.

SOURCE : Comment faire du bodysurf ?

 

VOIR : VaguesTechnique de baseManœuvres

Livres de bodysurf

 

La Fédération Française de Surf

 

Savez-vous que vous progressez en regardant des vidéos de bodysurf?

Si vous avez des doutes, demandez au champion de surf, Kelly Slater.

 


La prise de Vague suivie d’une vrille

Image de prévisualisation YouTube

 

 

REMARQUE :

Pour ceux qui habitent loin de la mer ou des vagues, allez à la piscine c’est un très bon entraînement pour le bodysurf ! Et, pour ceux qui n’ont même pas accès à la piscine, vous pouvez courir car vous verrez votre endurance augmenter et vous sentirez la différence dans les vagues !

 

 

 

PAGESACCUEIL

 

 

 

 

 

 

 

 

 




L’océan, l’âme, l’esprit : Sea, Sex & Sun?

31032010

 

 


Tu connais le slogan de la surf culture, les trois S : See Sex and Sun. C’est sûr… Tu l’as certainement déjà mis en pratique. Si tu es un bodysurfeur ou un surfeur, tu connais l’autre formule : See Soul and Spirit… Car tu l’as déjà adoptée.

Antonin Loran
Antonin Loran
© DR

À écouter ce que disent et partagent à travers le monde les pratiquant(e)s du surf à propos de leur art et de leur style de vie, de leur manière de penser et d’agir, cela peut se résumer à ces trois mots : l’océan, l’âme et l’esprit. Les adeptes du surf se rejoignent dans une communion intemporelle avec l’océan, la nature et le plaisir de vivre. Surfer est un moyen de se connecter à des énergies qui lavent l’âme et l’esprit de l’anxiété et des tensions. Cette relation est au coeur même de l’expérience du surf. Cette connexion fait prendre conscience à l’Être, globalement et souvent confusément, de son interdépendance avec la nature immense et inconnaissable de la Vie.

Une quête de l’absolu

C’est une mystérieuse fascination qui en entraîne beaucoup à se consacrer au surf. Pour y parvenir nombreux sont celles et ceux qui se détachent des repères conventionnels de leur éducation, des consensus de leur culture sociale, des concepts traditionnels liés à la carrière professionnelle et aux relations. Et ça en pousse certain(e)s à dépasser toutes les bornes, mêmes celles de leur propre santé, à partir faire le tour de tous les plus beaux spots du monde. Dix ou quinze ans plus tard, leur ancien entourage les voit émerger, burinés et seuls, avec, quelquefois, « seulement » des souvenirs de grandes vagues et de bons moments. Et les jugements réprobateurs ne sont alors pas rares… Qui y-a-t-il de mal à cela ? Rien d’autre que le courage grandiose d’une quête de l’absolu qui les tente, au risque de leur vie, à se ruer sur des précipices de cristal liquide, dans les entrailles d’immenses haches-viande, au coeur du fracas de la solitude totale.

Bien sûr il y a l’industrie du surf qui tente certain(e)s à recevoir des éloges, à afficher leurs victoires sur les pages des magazines, à tester leur pouvoir de vaincre en faisant de la compétition. C’est leur propre voie d’apprenti sage. Cela ne représente qu’une toute petite proportion des coureurs d’écume. Et puis, un jour, ces champions parviennent au bout de la vague du succès médiatique. Par delà cette noble expérience d’une carrière sportive glorieuse ils poursuivent l’aventure, l’exploration, la découverte de ce qu’ils sont véritablement eux-mêmes, profondément, en âme et conscience. Aujourd’hui certains ont leur propre surf camp où ils transmettent leurs connaissances, rayonnant d’une aura de beauté, de plénitude, de sérénité.

Majoritairement, celles et ceux qui courent les vagues n’ont pas besoin d’une équipe ou d’entrer en concurrence pour tester leur courage et dépasser leurs limites. Finalement, dans l’univers du surf réel il n’y a simplement que glisser d’une façon envisageable sur les masses mouvantes et inégales d’un terrain de jeu imprévisible. L’océan est une entité vivante insensible à l’orgueil, que nous ne vaincrons jamais, et qui est prêt à nous avaler tout cru pour ensuite nous éjecter en lambeaux sur le sable. Et, le plus extraordinaire, c’est aussi ça qui en fait dormir beaucoup sur la plage pour se lever à l’aube dans le froid, et respirer la bonne brise fractionnant idéalement la houle pâteuse de la nuit qui se transforme en vives lèvres amoureuses, avenantes pour des corps pleins d’ardeur.

Le mystère du surf

Mais sait-on vraiment pourquoi nous surfons ? C’est ce qui rend si grand le mystère du surf, comme une romance d’adolescence, qui chaque été attire en masse de nouveaux soupirants. Certains s’y mettent une saison, puis retournent se fondre dans la normalité, insatisfaits ou apeurés par l’exigence énorme de cet idéal élevé, son mode de vie et son image médiatique galvaudée. Sur cette vastitude aquatique insondable, l’expérience, aussi assuré qu’elle puisse rendre un humain, n’en reste pas moins dangereuse…

Cependant d’autres s’y engagent corps et âme l’adoptant comme voie d’accomplissement. Ils sont de ceux qui peuvent dire : « Nous sommes les plus chanceux ! » Ils voient le surf comme un viatique pour une contrée à laquelle seuls les bienheureux peuvent accéder. Un lieu où les défis physiques et spirituels les empêchent de prendre la fuite face aux contradictions existentielles. Ils le vivent aussi comme un espace humain tans-générationnel où les uns et les autres peuvent comprendre leur passion de vivre si intensément, dans une quête permanente de l’équilibre et de l’harmonie.

L’équilibre esprit-corps

L’image de la surf attitude c’est un équilibre instable. Celui que l’âme ressent saisie dans le mouvement fulgurant de la vague et que le corps capte instantanément. Cette surf attitude là relève de l’inspiration artistique. C’est une danse en symbiose avec la houle vivante. Cet équilibre dynamique, dans la continuité des quatre dimensions, déclenche l’état unifié d’une transe. Pour une multitude de surfeurs à travers le monde c’est l’expérience d’une illumination directe de leur unité avec l’univers. On retrouve la description de cet état d’équilibre dans de nombreuses traditions. Comme le Tao avec le Yin Yang qui symbolise une vague.

Du point de vue de la synchronicité de la psyché et du corps, le subconscient du surfeur répond parfaitement à son intention consciente en faisant appel à des ressources physiologiques et chimiques, hormonales, qui suscitent la transmission d’informations participant à l’équilibre des émotions et à la coordination des fonctions physiques et intellectuelles. C’est le résultat d’un entrainement mental et sportif. Exactement ce à quoi conduit le Yoga et autres méditations orientales avec des objectifs concrets différents. Aujourd’hui, ces pratiques, le Yoga surtout, sont enseignées dans la formation du surfeur du fait que l’état psychique d’un individu détermine tous les aspects de sa vie.

Le surf intérieur : un apprentissage permanent

L’acquisition d’une maîtrise mentale permet au surfeur de ne pas être complètement emporté et dépassé par les forces à l’oeuvre qu’il rencontre dans sa pratique. Car à chaque sentiment ou humeur correspond son contraire, et cet antagonisme inhibiteur interfère avec le mouvement de nos émotions, de la même manière qu’une vague durant son parcours jusqu’au bord peut tanguer parmi des énergies opposées et complémentaires. D’un point de vue subjectif, celui des émotions à un moment donné, l’état ressenti par la conscience reste provisoire tout comme la perspective qui s’ouvre à elle tandis qu’elle est ballotée par tous ces sentiments complexes. L’état de grâce ou d’illumination en surf n’apparaissent pas comme le fait d’une technique spécifique, mais résultent d’une combinaison d’intuitions, d’un dosage particulier des réflexes : d’un équilibre holistique de l’âme et du corps. Les techniques de bodysurf et de boardsurf ont pour finalité le maintien d’une eurythmie constante dans laquelle une variation mal inspirée du corps dans une direction est compensée par la fluctuation constante de l’océan qui ramène le surfeur à l’équilibre. Ce qui l’incite à gouverner selon une trajectoire optimum et instinctive à travers des conditions changeantes, grâce à l’objectif de maintenir son cap et à son désir de vivre. Et cela dans un dialogue intérieur permanent et mystérieux avec les éléments, qui l’invite à percevoir la présence dans la nature, comme dans l’existence, d’une causalité avec laquelle il est toujours possible de s’harmoniser. C’est en ça que le surf est aussi un réel « surf intérieur ». Celui de la souplesse et de la fluidité, du « vivre dans l’instant », l’esprit serein fondu dans la vague, tendu de confiance vers le but qui nous anime.

Pour le débutant c’est souvent ingrat… La tête fréquemment pleine de merveilleux rêves et d’idéales sessions de surf, il se sent appelé par un désir de liberté et d’aventures… L’apprentissage d’un art demande de l’entrainement, de la passion, et de la constance. La confiance et la maîtrise viennent avec la répétition. Affronter les grosses vagues n’est pas nécessaire pour ressentir la plénitude. Chacun en dépassant ses propres limites, étape par étape, ressentira l’état de grâce. C’est mon vécu de néophyte.

Surf attitude…

Notre civilisation est entrée dans une renaissance intellectuelle et spirituelle globale. En cours d’épanouissement sur la planète, la diaspora du surf mondial s’y inscrit comme un courant informel relié à la culture de la protection de la nature. Par leur vénération de l’océan, les surfeurs développent, plus ou moins consciemment, un culte aquatique avec ses pratiques sensuelles spécifiques et ses expériences correspondantes, desquelles partent des chemins conduisant à une foi en l’univers comme puissance sacrée de transformation et de guérison. Ils partagent les mêmes bienfaits en aimant viscéralement leur terrain de jeu, cet océan qu’ils craignent, respectent et honorent comme une force naturelle si puissante que cela exige qu’ils deviennent des athlètes.

Un jeune coach éveillé spirituellement et qui a l’expérience du surf extrême, me demandait comment aider les surfeurs à utiliser dans leur vie de tous les jours leurs expériences, à y transposer leurs capacités à surfer avec aisance. Comment leur permettre d’être des athlètes accomplis du bonheur, des êtres vivants conscients et maîtres de leur vie ? Aujourd’hui c’est vraiment la question essentielle du surf.

Pour surfer naturellement la vague réelle, ou métaphorique, de l’existence, l’intention originelle détermine le bonheur d’être dans le moment présent. C’est une connexion amoureuse en nous-mêmes, au monde, au vivant. Les joies du surf et de la vie viennent en se mettant au diapason de l’environnement naturel et du monde invisible. C’est la base de l’apprentissage. La maîtrise n’exerce pas de contrôle. L’harmonie non plus.

Pour nous accomplir pleinement comme athlètes du bonheur, vivons en intégrité avec notre vocation la plus profonde, et ceux qui nous entourent en récolteront des bénéfices. Laissons spontanément l’essence de notre âme de surfeur imprégner notre quotidien pour que jaillissent dans nos yeux les étincelles de la félicité et de la mélodie du bonheur. Vibrons de cette bienveillance qui pousse à prendre soin de soi, des uns et des autres, de notre planète, et nous contaminerons tout notre entourage. C’est peut-être cela la bonne surf attitude, une base durable pour vivre en continuant de grandir, de générer du plaisir, et de nous épanouir…

Les surfeurs de l’âme

L’océan avec le mouvement des marées représente, symboliquement, l’homme en évolution. On y apprend beaucoup sur soi-même. Une seule fois suffit pour réaliser que l’humain n’est pas invincible. Comme lorsqu’on est écrasé dans un shore break, perdant le contrôle, piégé, impuissant sous les flots déchainés. Nul part durant d’infinies secondes… C’est très long. Le vaste océan est une école qui fait naître le respect et l’humilité pour la vie elle-même. Les risques de la nature et les dangers inhérents au surf favorisent des prises de consciences qui sont de vraies expériences mystiques. Pour certains c’est difficile à exprimer, mais quand ils sont au line-up, extrêmement concentrés, comme s’il n’y avait rien d’autre au monde qu’eux et l’océan, là, dans leur intense méditation, ils sont des surfeurs de l’âme !

Être surfeur de l’âme, c’est prendre conscience qu’il y a des façons d’être et de vivre que nous ignorons quelle que soit notre origine, notre religion, notre éducation, notre philosophie. Pratiquer ce style de vie nous le révèle, nous aide à l’intégrer. Même si nous ne croyons pas en un dieu, nous sommes nombreux à trouver notre propre spiritualité, immergés dans la solitude de spots secrets, déserts, face à la nature, à l’océan, ce sanctuaire vide de distractions futiles, loin des pressions sociales de la terre ferme.

Nombreux sont ceux qui reviennent de session ressourcés par l’esprit d’Aloha. L’amour, cette énergie essentielle de la vie, souffle de la force vitale et de la créativité qui génère l’abondance, la joie, la sérénité… Et s’exprime dans l’amitié, ce cadeau parfait de la vie qui nourrit l’âme de la surf culture… Tout ce qui nous fait rayonner de plénitude après une bonne journée de surf… Tout ce que nous pouvons offrir au monde.

Antonin Loran. (VISITEZ SON PROFIL)

Source de l’article : LIEN

 

Voici le livre qu’il a commencé à traduire en français.

 

Secrets of a Kahuna Bodysurfer : A Spiritual Adventure Guide – Lani E. Lowell,

 

3202556173.jpg

 Source : cliquez sur la photo

l’auteur, est un bodysurfeur d’Hawaii qui nage avec les dauphins. Scénariste, psychothérapeute et romancier il nous invite avec ce livre à découvrir la véritable nature du bodysurf. Si ce sport de l’extrême exige d’en posséder une maîtrise technique sans faille associée à une excellente forme physique, il peut ouvrir dans l’esprit de ses pratiquants un éveil spirituel et magique qui les conduira à une forme d’auto-psychothérapie et à des prises de conscience métaphysiques qui transformeront leur existence au-delà des vagues et de la plage. A offrir et à faire lire à tous les bodysurfeurs et surfeurs (anglophones).

Lien vers le site où l’acheter (pas cher) : http://www.lulu.com/product/…

Contact : antoninloran@gmail.com

 

dscn5165.jpg

 Source : cliquez sur la photo

SUR LA VIE

A água é imensa. É a massa océana … Aux longues cordes énergétiques tendues détendues, ordonnées, chaotiques. Caresses qui malaxent le corps de chair. Il flotte et virevolte dans sa nasse de lumière, ondoyant, rayonnant, glissant avec amour sur la Vie au cœur de l’énorme sablière qui s’égraine dans l’écume joyeuse. Et là-bas, au large, à travers la houle un appel vibre! C’est l’esprit du guide, du dauphin.

 

Visitez son site ! (cliquez)

 

 

PAGESACCUEIL

 




Bodygun

31032010

 

 

 

Le bodygun TM

 

Connaisez-vous le BodyGun ?

Chargement ... Chargement ...
 

 

Bodygun

 Source : cliquer sur la photo

C’est un engin étonnant, une sorte de planche de bodyboard miniature, avec un harnais que l’on enfile et qui maintient la planche sur la poitrine du surfeur. Il procure de la flottabilité, et facilite le planning sur la vague. De quoi hérisser le poil des puristes, mais objectivement, c’est un moyen facile de débuter et de prendre du plaisir dans les vagues.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

BodyGun Wave Riding

 

The BodyGun brings surf riding to the masses.

 

 

Published in the September 2002 issue. 

 

You want it all. You want the full wave-cresting experience. You want to ride the tube. You want to pop out of the curls and fly. You want to effortlessly carve right and left atop the big waves as they whisk you toward sandy shore. You want it all.

But you can’t swim.

South African inventor Gary Barsdorf wants you to know that you don’t have to trade in your wet suit for a surf movie collection just yet. Barsdorf’s BodyGun, the first new surf-riding product to hit the United States in more than 20 years, brings surf riding to the masses with what he hopes to be an easier, more accessible experience.

A big part of the ease-of-use factor comes from the fact that you can use both your arms and legs to maneuver the BodyGun. The paramilitary-chic 4-point harness straps the board to your chest and provides a place for you to store your large Buck knife, in case you run into sharks or fishing line, we suppose.

We tested the BodyGun and found that having our arms free allowed us to paddle and kick at the same time, giving that little extra oomph which is the difference between riding a wave and having it speed away. In addition to handsfree riding, the board requires less effort to steer. Smaller, thinner and less buoyant than a surfboard or bodyboard, we had the BodyGun darting as quickly as a cockroach avoiding the pointed shoe. The sloped rails and tail of the board make it responsive, and they helped us keep having fun even when the waves at the local PM beach hangout started to get small and wimpy.

On the subject of wimpy, the terms « easier » and « more accessible » invoke images of training wheels on a bike or a small book with large print–guaranteed to give a watered-down experience, we thought. We were pleased, however, to find that although the BodyGun has features to accommodate the beginner, the board’s construction and materials are on par with a good bodyboard suitable for all skill levels. The BodyGun’s base is made of Surlyn, a high-end slick material that gives great projection and speed through water while staying light, flexible and tough. The core of the board is Ethafoam, a staple of the bodyboard industry that is relatively flexible. Warm water may make the Ethafoam too flexible, meaning the board could warp over time. Then again, after a couple of seasons you’ll be ready for a stiffer custom BodyGun for practicing those reverse 360 aerials with the speed and response required.

Part bodyboard and part childhood flotation device, the BodyGun brought many smiles to our faces throughout its brief stay in the PM fun shed this past summer. Its versatility is great–not only accommodating the beginner-to-intermediate range surf-riding crowd, but also serving as a swim-training and water-rehabilitation tool. We hope to see more advanced, stiffer models with rails for steeper waves mass-produced in the future. And we hope to see the rash that broke out on our chest disappear soon. We definitely recommend a rash guard when riding the BodyGun.

You can pick up a BodyGun for $85 to $95 plus $10 for shipping and handling, depending on what board size you require. Custom boards for the more advanced rider are available for $139 plus $10 for shipping and handling.

Check out the BodyGun at www.bodygun.com or www.bodygun.co.uk. You can also call 801-765-4777 or 801-372-6800.
bodygun8.jpg

 

bodygun7.jpg

bodygun1.jpg

SOURCE : BodyGun Wave Riding

 Cet article en français (cliquez)

 

 

 

Seriez-vous prêt à acheter un BodyGun (planche comme un bodyboard accrochée à votre torse à l'aide d'un harnais) ?

Chargement ... Chargement ...

 

 

 

VOIR AUSSI : Matériel

 

 

PAGESACCUEIL

 

 







worldfoot |
electrotouka |
Ju-Jitsu Combat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chroniques (Ligue 1 - Ligue...
| sport news
| TST LÉZARDRIEUX